Archives de catégorie : Appel à communications

Dufresny 2024 – Appel à communications

Illustration : Portrait de M.R Dufreny . Peint par M.R Coypel Gravé en couleur par J. Gautier seul Priv. du Roy // rue S. Honoré vis-à-vis les PP. de l’Oratoire à Paris [estampe]. En ligne sur Gallica : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10025400h

Dufresny 2024

« Tout est amusement dans la vie […] en attendant la mort »

Colloque international du tricentenaire de la mort de Charles Dufresny Paris, INHA, 22-23 novembre 2024

Comité d’organisation
Matthieu Franchin (Sorbonne Université, IReMus)
Jeanne-Marie Hostiou (Université Sorbonne
Nouvelle) Judith le Blanc (Université de Rouen-Normandie)
Bénédicte Louvat (Faculté des Lettres de Sorbonne Université)
Martial Poirson (Université Paris 8)
Guy Spielmann (Georgetown University, Washington)

Comité scientifique
Céline Candiard (Université Lyon 2) ; Sylvain Cornic (Université Lyon 3) ; Floriane Daguisé (Université de Rouen-Normandie) ; Emanuele De Luca (Université Côte d’Azur) ; Isabelle Degauque (Université de Nantes) ; Sara Harvey (Université de Victoria – Canada) ; Erik Leborgne (Université Sorbonne Nouvelle) ; Florence Magnot-Ogilvy (Université Rennes 2) ; François Moureau (Sorbonne Université) ; Eric Négrel (Université Sorbonne Nouvelle) ; Barbara Nestola (Centre de musique baroque de Versailles) ; Anne Piéjus (IReMus-CNRS) ; Jacqueline Razgonnikoff (Comédie-Française) ; Françoise Rubellin (Université de Nantes)

Continuer la lecture de Dufresny 2024 – Appel à communications

Journée d’études normande des doctorant·e·s de la SFLGC

Penser l’oubli en littérature comparée

Journée d’études normande des doctorant·e·s de la SFLGC

Appel à communications

Avec le soutien des laboratoires LASLAR (Caen), CÉRÉdI (Rouen) et CELIS (Clermont-Ferrand)

Date d’échéance : 16 février 2024
Lieu de l’évènement : Université de Caen Normandie
Responsables scientifiques : Oriane Chevalier, Paolo Dias Fernandes, Daphné Le Digarcher Doublet, Florine Lemarchand, Nina Roussel et Lucie Tamboise.

Continuer la lecture de Journée d’études normande des doctorant·e·s de la SFLGC

Les Mains Invisibles n°1

Appel à contributions pour la revue

Les Mains Invisibles n°1

La revue Les Mains Invisibles naît de la nécessité de redonner aux créatrices de la période moderne (qu’elles soient écrivaines, traductrices, éditrices, philosophes, artistes, architectes, scientifiques, compositrices, musiciennes, comédiennes…) la visibilité qu’elles avaient à leur époque, et ont perdu au fil des siècles en raison d’un processus, aujourd’hui bien connu, d’invisibilisation historiographique. La mise en valeur de ces femmes et de leur œuvre, que l’on « redécouvre » depuis quelques décennies, permettra de rétablir une vision plus juste de la réalité du passé du point de vue historique, social, culturel, littéraire et artistique, tordant ainsi le cou au lieu commun trop répandu d’un monde sans femmes ou, du moins, sans femmes sur le devant de la scène, cantonnées à un rôle mineur d’assistantes et de reproductrices. Comme l’affirme Martine Reid dans la préface du premier volume de Femmes et littérature. Une histoire culturelle, « il est temps que la critique et l’histoire littéraire, abandonnant ignorance et préjugés, acceptent ce radical changement d’optique, et poussent à son terme cette révolution herméneutique. Il en va de leur justesse, de leur crédibilité, de leur légitimité[1] ».

Continuer la lecture de Les Mains Invisibles n°1

Cahiers Saint Exupéry n° VIII

Appel à contributions pour les Cahiers Saint Exupéry n° VIII :
« Naissance littéraire d’Antoine de Saint Exupéry (1923-1925) »

 

Lorsqu’on ne commence à connaître un grand homme que dans le fort de sa gloire, on ne s’imagine pas qu’il ait jamais pu s’en passer, et la chose nous paraît si simple, que souvent on ne s’inquiète pas le moins du monde de s’expliquer comment cela est advenu ; de même que, lorsqu’on le connaît dès l’abord et avant son éclat, on ne soupçonne pas d’ordinaire ce qu’il devra être un jour […].
Charles-Augustin Sainte-Beuve, Portraits littéraires, 1829.

Vingt ans avant sa consécration par Le Petit Prince, quels furent les débuts littéraires d’Antoine de Saint Exupéry ? Si l’année 2023 célèbre les quatre-vingts ans de son chef-d’œuvre, elle marque également le centenaire de la naissance littéraire du jeune écrivain.

Continuer la lecture de Cahiers Saint Exupéry n° VIII

Revue Stendhal n°7, printemps 2026

Revue Stendhal n° 7, printemps 2026

 « Stendhal géographe »

Appel à contributions
(date d’échéance : 1er juin 2024)

Au moment où Stendhal commence sa formation intellectuelle, au tout début du XIXe siècle, la géographie est encore très généralement celle du XVIIIe. À la différence de la « géologie », voire de la « géographie physique » une géographie « uniquement descriptive[1] » qui inventorie les choses du monde, d’un monde, de son monde (cartes, listes, catalogues). Science mondaine voire de salon, elle joint ainsi l’utile à l’agréable dans une grande liberté de formes que lui permet sa nature mixte et composite, où le dénombrement des faits et leur mémoire prennent le pas sur l’expression logique de rapports et l’établissement d’une chaîne explicative. Comme le dit l’auteur de La Géographie moderne : « Ce qui […] intéresse [les amateurs non cartographes], c’est de connaître les mœurs, les coutumes, la religion, et les bornes de chaque État ; en combien de provinces ou de gouvernements chacun d’eux est divisé ; le cours des principales rivières ; le nom des villes les plus remarquables, et leur situation les unes par rapport aux autres ; les grands hommes que ces provinces ou villes ont produits ; les diverses révolutions auxquelles ces pays ont été exposés ; leur état actuel, et ce qu’ils renferment de curieux tant pour ce qui concerne l’histoire politique que l’histoire[2] ».De cette sorte de chorographie traditionnelle, très logiquement découle l’étude des tempéraments, des mœurs ; en somme ce qu’on appelle alors la « géographie politique » qui se présente comme une forme de propédeutique bien commode à l’étude de l’Histoire : « GÉOGRAPHIE. s. f. Science qui enseigne la position de toutes les régions de la terre, les unes à l’égard des autres, et par rapport au ciel, avec la description de ce qu’elles contiennent de principal. La Géographie est nécessaire pour bien savoir l’Histoire. Cartes de Géographie[3]. »

Continuer la lecture de Revue Stendhal n°7, printemps 2026

Pour un Scarron poète


Journée d’étude
Appel à communication

Pour un Scarron poète

Université de Rouen, le 31 mai 2024

Organisé par Yohann Deguin et Pierre Lyraud

Argumentaire

Scarron tend encore aujourd’hui à être réduit au Roman comique et, dans le meilleur des cas, au Virgile travesti. La variété de son œuvre versifiée, une des plus riches du XVIIe siècle, remise tout récemment en lumière par la publication anthologique du Recueil de quelques vers burlesques par Claudine Nédelec et Jean Leclerc (Classiques Garnier, 2021) mérite pourtant une étude serrée, à laquelle cette journée d’étude souhaiterait apporter une contribution.  Plusieurs voies ont été tracées dans les dernières décennies : celle par exemple d’Alain Génetiot, étudiant la diversité de la gamme lyrique du poète et permettant de là à décloisonner l’étiquette par trop généralisante de « burlesque [1] » ; celle de Jean Leclerc, étudiant sous divers angles le corpus des travestissements scarroniens en vers, pour y relire à nouveau frais le geste parodique, par lequel l’immense érudition du poète articule une chaîne de réseaux linguistiques et stylistiques et intègre des « sources » qu’il remotive [2] ; celle, également, de Claudine Nédelec [3], replaçant Scarron dans la constellation des poètes burlesques pour y suivre les ambiguïtés et refuser les facilités. S’inscrivant dans ces travaux à plusieurs titres fondateurs, la journée d’étude pourra suivre les axes suivants, sans s’y réduire :

Continuer la lecture de Pour un Scarron poète

Voltaire et la médecine

Appel à communications
(date limite d’envoi : 1er décembre 2023)

Colloque international dans le cadre des Journées Voltaire 2024
organisé par la SEV (Société des Études Voltairiennes),
le CELLF (Sorbonne Université),
le CÉRÉdI (Université Rouen Normandie)
et l’IRCL (Université Paul-Valéry Montpellier 3)
en partenariat avec la Bibliothèque de l’Académie nationale de médecine

13-14 juin 2024

13 juin
Académie Nationale de médecine
16 rue Bonaparte, 75006 PARIS

14 juin
Université Paris-Sorbonne
Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75005 PARIS, Amphi Molinié

Comité d’organisation :
Laurence Macé, laurence.mace-delvento@univ-rouen.fr
Jennifer Ruimi, jennifer.ruimi@univ-montp3.fr
Renaud Bret-Vitoz, renaud.bret-vitoz@sorbonne-universite.fr

Continuer la lecture de Voltaire et la médecine

Colloque du centenaire de la mort de Raymond Radiguet

Colloque du centenaire de la mort de
RAYMOND RADIGUET

Saint-Maur, 1903 – Paris, 1923
Hôtel de Ville de Saint-Maur-des-Fossés

20 et 21 octobre 2023

Organisation :
Pierre Gillon (historien, président de la Société d’Histoire et d’Archéologie), Aurélien Prévot (historien, conseiller municipal de Saint-Maur), et François Vanoosthuyse (professeur de littérature française, Université de Rouen Normandie)

Continuer la lecture de Colloque du centenaire de la mort de Raymond Radiguet

Les pratiques d’écriture en collaboration des autrices

Appel à communication pour une journée d’étude

« Les pratiques d’écriture en collaboration des autrices : enjeux des stratégies de dissimulation et de monstration de l’auctorialité féminine »

9 novembre 2023 – Université de Rouen Normandie

Au XIXe siècle, « pour la première fois de manière aussi manifeste, de nombreuses femmes, romancières et dramaturges, poètes et essayistes, journalistes et éducatrices, sont présentes dans le champ littéraire » (Martine Reid, Femmes et littérature. Une histoire culturelle, t. II). Or, cette période marque également un essor des pratiques de l’écriture en collaboration soutenu par l’émergence de nouveaux modèles économiques de production de la littérature (Roger Chartier et Henri-Jean Martin, Histoire de l’édition française. Tome 3. Le temps des éditeurs. Du romantisme à la Belle époque) ainsi que par l’hybridation de l’espace littéraire et de l’espace journalistique (Dominique Kalifa, Philippe Régnier, Marie-Ève Thérenty, Alain Vaillant, La Civilisation du journal. Histoire culturelle et littéraire de la presse au XIXe siècle).

Continuer la lecture de Les pratiques d’écriture en collaboration des autrices

Cartes et tarots : imaginaire et représentations littéraires

Séminaire de recherche Littérature et ésotérisme
(Tours, Lille III, Rouen)

Appel à communications

Coordination scientifique : Catherine Douzou, Frank Greiner, Sylvain Ledda

Cartes et tarots : imaginaire et représentations littéraires
Tours, le 30 juin 2023

Madame Fontaine (Balzac, Le Cousin Pons)

Continuer la lecture de Cartes et tarots : imaginaire et représentations littéraires