Ouverture de l’édition numérique des Œuvres de Michel d’Amboise

Nous sommes heureux de vous annoncer l’ouverture de l’édition numérique des Œuvres complètes de Michel d’Amboise, accessible à cette adresse :

https://irihs.huma-num.fr/amboise/accueil

(Carnet Hypothèses du projet : https://mdamboise.hypotheses.org/)

La construction du site, qui a bénéficié d’un financement de la Région Normandie dans le cadre du programme CORNUM (2018-2021) et du soutien du CÉRÉdI et de l’IRIHS de l’Université de Rouen, a été achevée en septembre 2021 par Pascal Joubaud et Guillaume Quéruel. Le site présente à ce jour treize œuvres entièrement ou partiellement encodées au format XML-TEI, accessibles via l’onglet Sommaire.

 

Quand le lecteur clique sur la vignette représentant la page de titre d’une œuvre de Michel d’Amboise dans le sommaire, il entre dans une notice, rédigée par l’éditeur scientifique, qui propose :

  • une brève présentation de l’œuvre et, dans le cas des traductions, de la source latine, néo-latine ou italienne traduite par Michel d’Amboise,
  • une description de l’exemplaire transcrit avec un lien vers la numérisation de cet exemplaire si elle existe,
  • un lien vers le volume correspondant des Œuvres complètes à paraître aux éditions Champion,
  • une bibliographie comprenant les références des éditions anciennes de l’œuvre, la liste des exemplaires connus avec des liens vers les numérisations existantes et les références des études critiques consacrées à cette œuvre.

L’onglet « Recherche » offre plusieurs options de recherche dans les textes de Michel d’Amboise. La recherche plein texte permet d’interroger tout le corpus ou une sélection d’œuvres. Deux options de recherche plus précises sont proposées : une recherche par noms de personnes et de personnages et une recherche par noms de lieux et de peuples. Fondée sur l’utilisation d’un identifiant unique (chaque balise <persName>, <placeName>, <orgName> et <orgName type=”peuple”> est dotée d’un attribut key associé à un identifiant unique, choisi suivant la convention dite camelCase), cette recherche par noms donne des résultats plus complets que ne pourrait le faire une simple recherche par mots.

Le premier objectif du site est de donner accès à toutes les œuvres de Michel d’Amboise connues. Pour chacune d’entre elles, le site propose quelques-unes des fonctionnalités classiques apportées par les éditions numériques :

  • la structuration du recueil (table des matières) sur la gauche de la page,
  • l’affichage de l’état diplomatique (sans résolution des abréviations, sans dissimilations des i/j et u/v, sans correction d’éventuelles coquilles et sans aucune intervention éditoriale sur la ponctuation ou les majuscules),
  • l’affichage du texte établi par l’éditeur scientifique.

Dans le cas des œuvres originales de Michel d’Amboise, le site offre un menu, situé en haut à droite de l’écran, qui présente trois « options de lecture » et permet au lecteur de passer de la version diplomatique à la version corrigée et régularisée d’un simple clic. Les interventions de l’éditeur peuvent en outre être surlignées à la demande du lecteur.

Le site présente des fonctionnalités supplémentaires pour le recueil des Epistres veneriennes qui propose en 1532 une réécriture et une recomposition, sur le modèle de L’Adolescence clémentine, de deux recueils précédents de Michel d’Amboise, les Complainctes de l’Esclave fortuné (1530) et La Penthaire de l’Esclave fortuné (1531). Le site offre plusieurs parcours de lecture et permet au lecteur de retrouver, à partir d’un poème du recueil de 1532, la pièce correspondante dans les recueils de 1530 ou 1531 dans sa version originale, afin qu’il puisse mesurer les changements opérés en 1532 à la fois dans l’ordre des pièces et dans leur versification.

Enfin, le site présente le texte latin, néo-latin ou italien des sources de Michel d’Amboise en regard de ses traductions du Dixiesme livre des Methamorphoses d’Ovide, des Quatre Satyres de Juvénal, des Bucoliques du Mantouan ou du Ris de Democrite de Fregoso. Nous utilisons des outils d’alignement pour permettre au lecteur de visualiser aisément les passages traduits plus ou moins fidèlement, les passages abrégés et surtout les amplifications voire les ajouts personnels du poète, plus ou moins nombreux selon que Michel d’Amboise traduit un texte latin antique ou un texte italien contemporain.