Le thésaurus des ephemera en français – 24 novembre 2023

Le thésaurus des ephemera en français
Une ressource pour les conservateurs et les chercheurs

Journée d’étude

24 novembre 2023

Salle A509 – 5étage
UFR Lettres et Sciences humaines
1, rue Lavoisier 76130 Mont-Saint-Aignan

La journée sera retransmise en direct de la webtv de l’université de Rouen :
https://webtv.univ-rouen.fr/lives/en-direct-des-lettres-et-sciences-humaines-salle-a509/

Contacts :
olivier.belin@univ-rouen.fr
florence.ferran@cyu.fr

Programme

14h – Accueil
F. Laroussi (IRIHS)
A. J. Etter (Fondation des Sciences du Patrimoine)

14h10 – Présentation du projet ThesaurEph
O. Belin (U. Rouen Normandie)
F. Ferran (CY Cergy Paris Université / Ambassade de France au RU)

14h20 – Présentation de l’interface du thésaurus
G. Quéruel (U. Rouen Normandie)
A. Cori (U. Rouen Normandie)

14h30 – Le Thésaurus des ephemera en langue française
J. A. Lambert (Bodleian Library)
A. Marshall (Association of European Printing Museums)
S. Montigny (Bibliothèque historique de la Ville de Paris),
M. Twyman (U. of Reading)

Discussion

15h20 – Le traitement des collections de programmes de concerts et spectacles à la BnF
L. Delaveau (Bibliothèque nationale de France)
M. Spinec (Bibliothèque nationale de France)

15h50 – Partitions et feuillets de chansons
M. Goupil-Lucas-Fontaine (U. Le Mans / TEMOS et Paris 1 Panthéon Sorbonne / CRHXIX)

16h10 – Le traitement des ephemera de la Bibliothèque du Musée des Arts Décoratifs
G. Kernemp (Musée des Arts décoratifs)

16h30 – Les ephemera du PCF dans les années 1930, typologie et analyse graphique
M. Bonhomme (Centre allemand d’histoire de l’art)

16h40 – Les ephemera de la BAnQ
I. Robitaille (Bibliothèque et Archives nationales du Québec)

16h50 – Le Calendrier pour 1871 d’Alfred Le Petit dans lacollection de caricatures franco-prussiennes deCambridge
I. Fabry-Tehranchi (Cambridge University Library)

17h – Autour des canards
P. Nieto (Archives nationales)

Discussion

17h20 – Conclusion et développements du projet

Le projet ThesaurEph

ThesaurEph vise à fournir une nomenclature raisonnée des ephemera, ces documents du quotidien (affiches, tracts, cartes, faire-part, documents juridiques, comptables et administratifs, calendriers et almanachs, imprimés de table ou à porter…) dont l’apport est extrêmement précieux pour l’histoire culturelle, les études littéraires, l’histoire de l’art, celle de l’imprimé, ou encore de l’événement.
Leur prise en compte repose néanmoins sur plusieurs conditions : qu’ils aient été collectés, alors même qu’ils n’ont pas vocation à être conservés, et qu’ils puissent être signalés et classés dans les fonds, où ils restent bien souvent ignorés, faute d’une terminologie structurée et hiérarchisée pour les nommer et les cataloguer. La connaissance, la description et la valorisation des ephemera implique de pouvoir constituer un vocabulaire commun aux chercheurs, aux conservateurs ou aux collectionneurs, et d’explorer les limites de ce vaste champ de l’imprimé.
Dans cette perspective, le projet ThesaurEph se propose de doter la France d’une ressource comparable à celle qui existe au Royaume-Uni : le Thesaurus of Ephemera Terms, établi en 2013 par le Centre for Ephemera Studies de l’Université de Reading et adopté par la British Library et la Library of Congress. Il ne s’agit pas seulement d’adapter l’exemple britannique, mais de penser une terminologie adaptée aux documents et aux usages en vigueur dans les aires francophones, et de proposer un outil en ligne qui puisse bénéficier des nouvelles possibilités de traitement, d’enrichissement et de collaboration offerts par les outils numériques aux conservateurs et aux chercheurs.

Ce thésaurus est en effet destiné aux chercheurs en SHS, mais aussi aux institutions patrimoniales (musées, bibliothèques, archives) qui accordent de plus en plus d’importance à ces imprimés modestes et fragiles, et les intègrent à leurs campagnes de numérisation.
La conception d’un Thésaurus des ephemera en français a été possible grâce à l’expertise d’un groupe de travail franco-britannique qui se réunit régulièrement depuis 2016 :
Alan Marshall, historien de l’imprimerie et du patrimoine graphique ;
Thierry Depaulis, historien du jeu et de la carte à jouer, président de la Société Le Vieux Papier ;
Julie Anne Lambert, conservateur en charge de la John Johnson Collection, Bodleian Library, University of Oxford ;
Séverine Montigny, responsable du département des éphémères et de la documentation à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris et formatrice à l’ENSSIB ;
Michael Twyman, professeur émérite au Département de Typographie et de Communication graphique à l’Université de Reading, fondateur du Centre for Ephemera Studies, qui a participé à l’élaboration du Thesaurus of Ephemera Terms.



Citer ce billet
Admin (2023, 17 novembre). Le thésaurus des ephemera en français – 24 novembre 2023. CÉRÉdI. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mk06