Mondes invisibles – 1er avril 2023

Journée d’étude
Samedi 1er avril
Maison de Victor Hugo, 6, place des Vosges, 75004 Paris 13h30-17h30

Coordination scientifique : Sylvain Ledda & Laurence Tacû

Présentation

À l’occasion de la parution du cahier de l’Herne consacré aux « Mondes invisibles », une demi-journée d’étude réunira des chercheurs en littérature et en sciences humaines. Sous la forme de tables rondes, les débats porteront sur les rapports entre sciences humaines et « mondes invisibles ».

Si les historiens, anthropologues et ethnologues ont de longue date investi ces domaines de la culture occidentale, les spécialistes de littérature ont tendance à regarder ces objets avec suspicion, même si ces derniers font intrinsèquement partie de la pensée des auteurs ou de leur bagage culturel. Le point de départ de ce cahier se fonde donc sur un constat de désaffection : depuis les grandes synthèses d’Auguste Viatte ou de Denis Saurat, la recherche en littérature a mis de côté les domaines de l’ésotérisme et de l’occultisme. L’ambition de cette rencontre est donc de revenir sur un aspect de la création littéraire depuis la fin du XVIIIe siècle jusqu’à l’émergence du concept de « contre-culture » au début des années 60. Pour envisager une telle perspective diachronique, l’approche littéraire est indissociable d’une histoire culturelle et des mentalités. C’est pourquoi le cahier « Mondes invisibles » a été conçu comme le lieu d’un dialogue interdisciplinaire et transéculaire.

Des études historiques et anthropologiques récentes se sont penchées sur ces phénomènes culturels et sociaux. Les enquêtes portant sur l’occultisme en tant que manifestation d’inquiétude collective, ou sur l’ésotérisme comme mode de circulation des savoirs, ne sont plus entachés du sceau de la défiance ou de la simple condescendance. Pionnières dans la recherche sur les mondes invisibles, les études historiques ont été suivies d’essais portant sur les arts et la littérature. Des études ponctuelles ont démontré de longue date le lien étroit que certains créateurs ont cultivé avec les domaines de l’occulte ou de l’ésotérisme, en amont et en aval de la période du décadentisme et du surréalisme, qu’on associe généralement à un retour de ces sujets. Or les découpages de la périodisation littéraire et artistique ne sont pas pleinement satisfaisants car on observe une continuité dans l’intérêt pour les mondes invisibles – de Nodier à Pauwels, en somme. La journée d’étude sera l’occasion de revenir sur ces questionnements.

Programme

13h30 – Accueil des participants

13h45. Introduction par Sylvain LEDDA (Université de Rouen-Normandie) et Laurence TACU (directrice des éditions de l’Herne)

14h – Table ronde 1
« Littérature et Mondes invisibles »

Modérateur : Frank GREINER (Université de Lille)

Avec la participation de Esther PINON (Université Rennes 2), Gérard AUDINET (Musée Victor Hugo), Anne-Claire MARPEAU (UC Louvain), Laure DARCQ (Angers, IRCOM)

14h45 – Table ronde 2
« Dialoguer avec les morts »

Modérateur : Sylvain LEDDA (Université Rouen-Normandie)

Avec la participation de Nicole EDELMAN (Université de Paris-Nanterre), Philippe CHARLIER (Musée du quai Branly – Jacques Chirac), Patrizia D’ANDREA (UNIVERSITE DE Paris-Sorbonne), Philippe BAUDOUIN (Université de Paris-Saclay), Stella LOUIS (Université de Paris-Sorbonne)

15h30-15h45 : pause

15h45 – Table ronde 3
« Sciences visibles et invisibles »

Modérateur : Philippe BAUDOUIN (Université de Paris-Saclay)

Avec la participation de Renaud EVRARD (Université de Lorraine), Damien KARBOVNIK (Université de Strasbourg), Léo BERNARD (Cermes3/IFRIS)

16h30 – Table ronde 4
« Mondes invisibles et recherche universitaire »

Modérateur : Jean-Pierre BRACH (EPHE)

Avec la participation d’Anne-Marie BARON (Amis de Balzac), Sylvain LEDDA (Rouen- Normandie), Tom FISCHER (EPHE), Caroline LEGRAND (Université de Rouen- Normandie), Agnès PARMENTIER (Université de Versailles-Saint-Quentin)


Nombre de places limitée. Réservation obligatoire avant le 20 mars 2023 : sylvain.ledda@univ-rouen.fr



Citer ce billet
Admin (2023, 3 mars). Mondes invisibles – 1er avril 2023. CÉRÉdI. Consulté le 27 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mjz6