Vidéos en ligne – « Genre et sexualité dans l’œuvre de Gustave Flaubert »

Les vidéos du colloque international « Genre et sexualité dans l’œuvre de Gustave Flaubert » qui s’est tenu les 8, 9 et 10 septembre 2021 sont à présent en ligne à l’adresse : https://webtv.univ-rouen.fr/channels/#2021-genre-et-sexualite-dans-loeuvre-de-gustave-flaubert.

Présentation

C’est un défi d’envisager en bloc l’œuvre de Flaubert avec la catégorie du genre. Comme chaque fiction se différencie radicalement des précédentes, il n’existe pas de type flaubertien, masculin ou féminin. De récit en récit, les populations de personnages, les corps, les désirs, les styles de vie, les intelligences, sont toujours renouvelés. L’œuvre mute et réinvestit chaque fois à nouveaux frais les choses de la vie et la réalité des rapports sociaux : on n’y trouve pas de scénario amoureux récurrent, pas d’érotique banale, pas de psychologie arrêtée, pas de répartition ordinaire des rôles entre personnages masculins et féminins. Ce qu’on repère quelquefois chez Stendhal, Sand, ou Balzac, comme une insistance à dire telle situation existentielle, tel désir fondamental, telle révolte, ne se rencontre pas non plus chez Flaubert. Du fait de ce défaut de constance, de certitude peut-être, et par conséquent d’évidence, dans la représentation des hommes et des femmes, persiste également, d’œuvre en œuvre, toujours dramatique, le problème de leurs rapports, aussi bien dans l’espace public que sur la scène privée. Le genre, chez Flaubert, semble perpétuellement déconstruit, et dans le même temps le sexe possède une mystérieuse puissance, une puissance de scandale aussi, qu’aucun discours ne relativise ni ne normalise jamais. C’est à cette richesse extraordinaire de l’œuvre de Flaubert qu’on voudrait rendre hommage dans ce colloque qu’occasionne le bicentenaire de sa naissance.

Cette extrême variété, qui fait vraisemblablement de Flaubert un cas unique au sein de la production littéraire française du XIXe siècle, constitue en elle-même un sujet de méditation substantiel, mais elle peut se décliner en une série de problématiques particulières, qui concernent la sociologie du genre, mais aussi la psychanalyse, l’histoire des représentations et la poétique.